Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 12:03

La Vie Recherche la Vie

 

Par H. E. Alexander

 

Une base biblique est absolument essentielle à toute véritable œuvre du Saint-Esprit. Sous quelque forme qu’il se déguise, le rationalisme (doctrine philosophique qui rejette toute forme de révélation et prétend tout expliquer au moyen de la raison) ne construit jamais, il détruit. Il ne vivifie pas, il flétrit. Il ne conduit pas à Dieu, il éloigne de Lui.

Comme le dit l’apôtre Paul, il annonce "un autre Jésus", "un autre esprit", "un autre évangile" (2 Corinthiens 11:4). Il y a là une loi spirituelle dont les effets se constatent partout où se confrontent l’œuvre de l’ennemi des âmes et l’œuvre de Dieu, le rationalisme et la vérité biblique. Les Eglises, dont la vie spirituelle a été flétrie par le doute et la négation, ne peuvent offrir aux âmes ni l’eau vive ni le pain du ciel. Il ne faut donc pas en vouloir aux jeunes convertis, nés du souffle du réveil, s’ils se tournent ensuite où ils trouvent vie et nourriture spirituelle. Que de paroles inutiles, que de vaines critiques, que d’accusations injustes, quand les âmes vivifiées se détachent tout naturellement de ce qui est mort et ne nourrit pas !

Il serait plus juste et plus spirituel de chercher la cause de cet état de choses dans la bonne direction et d’écouter l’exhortation de l’Ancien Testament qui invite "prophètes et sacrificateurs à s’humilier entre le portique et l’autel" (Joël 2:17).

 

… A mesure que la vie du Saint-Esprit se développe en lui, le jeune chrétien éprouve le besoin de connaître autre chose que la simple tradition, et d’expérimenter la liberté glorieuse des enfants de Dieu. C’est un effet de la loi divine, dont j’ai parlé plus haut, qui veut que la vie recherche ce qui est la vie.

 

Mais je tiens cependant à affirmer que cette piété ancienne, parfois sévère et rigide, fondée sur le roc de la Bible et enracinée dans une saine crainte de Dieu, est bien authentique; c’est pour elle que nos aïeux ont souffert et sont morts. Nous, leurs descendants, ne devrions connaître aucune autre autorité, ne devrions prétendre à aucune autre chose. Agir autrement est une trahison indigne d’un tel héritage.

 

Dieu attend des Eglises [endormies] qu’elles se repentent et retrouvent ce point de départ et non pas, comme c’est souvent le cas, qu’elles s’éloignent toujours plus de leur fondement, prétendant savoir mieux que Dieu et introduisant dans l’Eglise toutes sortes d’innovations, de prétendus remèdes qui les dispensent de cette repentance de leur infidélité passée et de leur incapacité présente.

 

L’avertissement du Seigneur à l’Eglise de Sardes n’a jamais été plus actuel qu’aujourd’hui : "Je connais tes œuvres. Je sais que tu passes pour être vivant, et tu es mort. Sois vigilant, et affermis le reste qui est prêt de mourir; car je n’ai pas trouvé tes œuvres parfaites devant mon Dieu. Rappelle-toi donc comment tu as reçu et entendu, et garde, et repens-toi" (Apocalypse 3:1-3).

Référence: Extrait de " Fondé sur le Roc ", 1954

Partager cet article

Repost 0
Patrice Garriga - dans REVEIL
commenter cet article

commentaires

Média Evangélique

 

Animé par Patrice Garriga

Prédicateur de rues et en porte à porte.

Coéquipier avec les pasteurs du désert.

Engagé dans plusieurs associations humanitaires.

contact: patrice33320@gmail.com

Autres sites que j'anime:   

              http://unseulcheminjesus.over-blog.com

http://evangeliser-selon-la-bible.over-blog.com/

    http://sectes-et-mouvements-religieux-en-france.over-blog.com/

http://chretiensevangeliquesaquitaine.over-blog.com/

             

 

 

Rechercher Dans Ce Site

LA BIBLE DIT

Lecture de ce troisième dimanche de l'Avent : Livre de Sophonie 3,14-18. Pousse des cris de joie, fille de Sion ! éclate en ovations, Israël ! Réjouis-toi, tressaille d'allégresse, fille de Jérusalem ! Le Seigneur a écarté tes accusateurs, il a fait rebrousser chemin à ton ennemi. Le roi d'Israël, le Seigneur, est en toi. Tu n'as plus à craindre le malheur. Ce jour-là, on dira à Jérusalem : « Ne crains pas, Sion ! Ne laisse pas tes mains défaillir ! Le Seigneur ton Dieu est en toi, c'est lui, le héros qui apporte le salut. Il aura en toi sa joie et son allégresse, il te renouvellera par son amour ; il dansera pour toi avec des cris de joie, comme aux jours de fête. » J'ai écarté de toi le malheur, pour que tu ne subisses plus l'humiliation. Livre d'Isaïe 12,2.4bcde.5-6. Voici le Dieu qui me sauve : j'ai confiance ; je n'ai plus de crainte, Ma force et mon chant, c'est le Seigneur ; il est pour moi le salut. Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom, Annoncez parmi les peuples ses hauts faits ! Redites-le : « Sublime est son nom ! » Jouez pour le Seigneur ! car il a fait des prodiges que toute la terre connaît. Jubilez, criez de joie, habitants de Sion, car il est grand au milieu de toi, le Saint d'Israël ! Lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens 4,4-7. Frères, soyez toujours dans la joie du Seigneur ; laissez-moi vous le redire ; soyez dans la joie. Que votre sérénité soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche. Ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, dans l'action de grâce priez et suppliez pour faire connaître à Dieu vos demandes. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu'on peut imaginer, gardera votre cœur et votre intelligence dans le Christ Jésus. Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 3,10-18. Les foules qui venaient se faire baptiser par Jean lui demandaient : « Que devons-nous faire ? » Jean leur répondait : « Celui qui a deux vêtements, qu'il partage avec celui qui n'en a pas ; et celui qui a de quoi manger, qu'il fasse de même ! » Des publicains (collecteurs d'impôts) vinrent aussi se faire baptiser et lui dirent : « Maître, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « N'exigez rien de plus que ce qui vous est fixé. » A leur tour, des soldats lui demandaient : « Et nous, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « Ne faites ni violence ni tort à personne ; et contentez-vous de votre solde. » Or, le peuple était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n'était pas le Messie. Jean s'adressa alors à tous : « Moi, je vous baptise avec de l'eau ; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de défaire la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l'Esprit Saint et dans le feu. Il tient à la main la pelle à vanner pour nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier ; quant à la paille, il la brûlera dans un feu qui ne s'éteint pas. » Par ces exhortations et bien d'autres encore, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.

NUMEROS D'URGENCE

NUMEROS D'URGENCE ,que faire quand? .....
 http://jesus-sauve-aujourd-hui.over-blog.com/article-24540246.html   
EUTHANASIE,AVORTEMENT?un médecin vous répond.
  http://jesus-sauve-aujourd-hui.over-blog.com/article-26509553.html     
ANNUAIRE DES EGLISES EVANGELIQUES DE FRANCE
  http://www.eglises.org/        
COURS BIBLIQUES PAR INTERNET 
http://www.info-bible.org/cinq/