Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mai 2008 6 17 /05 /mai /2008 21:44

IMPORTANT ARTICLE PARU DANS "MOUVEMENTS RELIGIEUX" revue dirigée par Bernard Blandre.(Avec autorisation de publier sur mes blogs )

 

 

Mouvements religieux d’octobre- novembre 2007 présentait l’Eglise fondamentaliste de Jésus-Christ des saints des derniers jours (FLDS) qui, totalement séparée de l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours, continue à pratiquer la polygamie abandonnée par l’Eglise - mère depuis 1890. Le même article mentionnait les oppositions qu’elle suscitait aux Etats-Unis et au Canada où elle est implantée et notamment la condamnation de son prophète, Warren Jeffs, à dix ans de prison le 20 novembre 2007. Les ennuis ne se sont pas arrêtés là …

En 2003, l’Eglise a installé une importante colonie à Eldorado (Texas), au Ranch du désir de Sion (yearning for Zion), à quelque 200 km. Au nord-ouest de San Antonio. Sur un domaine de 690 hectares dont une partie occupée par des vergers, elle a installé une dizaine de maisons, des écoles fréquentées par plusieurs centaines de jeunes, un dispensaire, un temple, une fromagerie et une cimenterie. Le complexe était habité par une soixantaine d’hommes et des dizaines de femmes vêtues comme à l’époque victorienne. Le coût de l’achat s’était élevé à 700 000 $.

Le 29 mars 2008, une adolescente de seize ans a appelé au téléphone une association d’aide aux victimes de violences familiales pour l’informer qu’elle avait été mariée spirituellement à un polygame de 49 ans qui lui avait fait un enfant et dont elle était de nouveau enceinte. Elle dit avoir été battue devant les autres épouses de son mari puis a manifesté sa crainte des conséquences de son appel : on lui avait dit que si elle sortait les gens lui raseraient la tête et la violeraient, et que son bébé resterait dans la communauté. Elle interrompit la conversation sans dire son nom. L’association fit alors appel à la police, qui investit le ranch le 3 avril. Au total en quelques jours 439 enfants, principalement des filles, furent évacués des lieux malgré les tentatives des parents de les dissimuler, et confiés aux services sociaux. 139 femmes dont plusieurs jeunes mères – l’une, âgée de seize ans, avait déjà quatre enfants – profitèrent de l’occasion pour quitter le ranch.

Les premières constatations des services sociaux qui ont pris les enfants en charge ont été qu’ils avaient vécu sans jamais sortir de Short Creek parce qu’on leur avait présenté le monde extérieur comme hostile et immoral. Ils n’avaient pas fréquenté des écoles publiques et avaient l’aspect de personnes vivant dans le passé : les filles avaient des tresses et étaient vêtues comme des pionnières de la conquête de l’Ouest. Il a été jugé nécessaire de les présenter à des experts de la santé mentale et du comportement.

La perquisition a permis de constater que le temple était doté de plusieurs lits utilisés pour la célébration de mariages spirituels. La police en a conclu que la secte avait la volonté de réduire les enfants à l’état d’esclaves sexuels.

Ce n’est pas la première fois que l’Eglise fondamentaliste des saints des derniers jours est l’objet d’une action de grande envergure. En 1953 à Short Creek, dans l’Arizona près de la frontière de l’Utah 150 enfants avaient été arrachés à leurs familles sous les yeux des photographes et des journalistes, donc de l’opinion publique qui s’était indignée. L’Attorney général de l’Arizona avait dû s’excuser et rendre les enfants à leurs parents. L’Etat dut financer la construction d’un monument commémoratif de l’événement. Devenus adultes, plusieurs enfants de Short Creek séjournaient à Eldorado.

 

Les raisons religieuses de la polygamie des Mormons fondamentalistes

 

Comme il est précisé ci-dessus, la police du Texas en constatant la présence de lits dans le temple d’Eldorado a conclu que les dirigeants de la FLDS voulaient faire des enfants des esclaves sexuels, ramenant ainsi leur pratique à une débauche pédophile.

Il n’est évidemment pas question ici de nier les motivations sensuelles de la polygamie qui n’est pas comprise ni admise par l’opinion publique, ni même par les Mormons de l’Eglise- mère, l’Eglise de Jésus Christ des Saints des derniers jours. En témoigne une réaction d’un mormon auto – surnommé Jeff, membre de la grande Eglise depuis un an, publiée sur Internet à propos de l’article du Figaro du 7 avril 2008 (nous en respectons l’orthographe) :

 

Les mormons ont ete persecute au etats unis depuis le commencement de la religion. A cause des persecuteurs ils ont du migre vers d’autre endrois pour vivre. Durant cette migration beaucoup d’homme sont mort. Il n’y avais plus asser d’homme pour servenir à leur besoins. Comme mesure d’extreme urgence la polygamie a ete instaure. Malheureusement certaine personne en on abuser mais elle a ete interdite plus tard car elle n’etait plus necessaire »

 

Cette intervention montre la grande ignorance de l’intervenant qui voit dans l’instauration de la polygamie une mesure de circonstance destinée à pallier le manque d’hommes, comme si les femmes avaient été plus nombreuses et résistantes durant la migration vers l’Ouest. Déplorer que « certains aient abusé », c’est ignorer que les deux premiers prophètes mormons, Joseph Smith et Bringham Young, ont été les premiers à donner l’exemple en épousant chacun plusieurs dizaines de femmes. En fait, quoiqu’on en pense, les raisons religieuses de la polygamie sont plus profondes. Elles tiennent à la conception générale du destin de l’homme et de l’eschatologie.

Selon les Mormons, il existe une multitude d’esprits qui sont heureux sans le savoir, parce qu’ils ne savent pas ce qu’est être malheureux. C’est la raison pour laquelle ils doivent être incarnés et vivre sur terre pour savoir ce qu’est la souffrance, après quoi ils redeviennent des êtres purement spirituels dans l’attente de la résurrection. C’est donc un devoir religieux de participer à l’incarnation des esprits en procréant un maximum d’enfants. C’est ainsi que l’on peut expliquer – sans forcément justifier, évidemment – le fait qu’un homme épouse un maximum de femmes, ne serait-ce que pour qu’elles soient les plus fécondes possibles dans le cadre de la famille mormone. Ce serait pour la même raison que dans l’Eglise fondamentaliste les jeunes filles sont mariées, même de force, dès le début de la puberté à l’âge de treize ans. Il s’agit de faire des enfants dès que possible pour en concevoir le plus possible. On aura noté qu’une jeune mère sortie du ranch d’Eldorado avait déjà quatre enfants à l’âge de seize ans, et que la jeune anonyme qui a donné l’alerte en téléphonant était enceinte de son deuxième enfants à seize ans, huit mois après avoir mis au mode son premier né. Les pères étaient peut-être des vieux lubriques, mais dans le cas présent c’est l’idéologie qui explique ou donne une justification à leur comportement. Qu’est-ce qui a amené la condamnation de Warren Jeffs en 2007 ? La complicité de viol. Et pourquoi ? Parce qu’il a forcé à se marier à quatorze ans la demoiselle surnommée Jane Doe IV en lui ordonnant de « se multiplier et remplir la terre d’enfants élevés dans le sacerdoce » et, lorsque plus tard elle lui a dit qu’elle détestait les relations avec son mari il la renvoya en lui donnant l’ordre de « rentrer et de faire ce qu’il lui disait ».

C’est dans ce contexte qu’il faut replacer la découverte de lits dans le temple d’Eldorado. On sait que les temples mormons sont des espaces interdits aux non- mormons et même sauf événements religieux particuliers à ceux qui ne sont pas titulaires de la prêtrise de Melchisédech. On a pourtant des informations à leur sujet grâce aux témoignages (mais contradictoires) de dissidents et parce qu’il est possible de les visiter à l’occasion d’opérations portes ouvertes précédant leur consécration. Nous savons donc qu’il y existe des « chambres particulières destinées à unir un couple en un mariage éternel » comme dans celui de Zollikofen, en Suisse. Ce qui se passe concrètement dans ces chambres, c’est ce que le profane ne sait pas ; nous savons que c’est en relation avec une cérémonie qui consiste à sceller les mariages pour l’éternité, condition sine qua non pour que les familles restent unies après la mort. Il est possible que pour les Mormons fondamentalistes ce soit l’occasion d’une nuit de noces lors de laquelle la participation du nouveau couple à l’œuvre de l’incarnation des esprits commence.

Bernard Blandre

 

Sources : Des dépêches de l’AFP, 7, 8 et 10/4/2008. Philippe GRANGEREAU, Depuis une semaine, la police perquisitionne le siège d’une secte intégriste, Libération.fr, 12/4/2008. Stéphanie SCHULER, Plus de 400 enfants retirés d’une secte mormone, RFI, 8/4/2008. Le Monde, 8/4/2008, d’après des dépêches de l’AP et de Reuters. 219 femmes et enfants évacués d’une secte au Texas, Le Figaro.fr, 7/4/2008. Secte au Texas : les signes d’abus sexuels s’accumulent, Le Républicain lorrain, 11/4/2008. La citation ci-dessus concernant les chambres du temple de Zollikofen est extraite de la brochure anonyme Le temple mormon à Zollikofen. Suisse, s.l.n.d. Ce document, non suspect d’intention malveillante parce qu’édité par l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours, m’avait été utile pour la rédaction de mon mémoire de maîtrise La communauté mormone de Nancy, inédit, consultable à la bibliothèque de la Faculté de lettres et sciences humaines de Nancy, 1971. Ce temple a été inauguré le 5 août 1953 et consacré le 11 septembre 1955. Secte du Texas : les autorités confrontées à l’inadaptation des enfants au monde extérieur (sur http://www.topchretien.com, 13/4/2008)

 


Document

 

L’Eglise mormone prend ses distances avec ses dissidents polygames

 

Dépêche de l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours. 29 août 2006

 

Salt Lake City, le 29 août/CNW/ - Il a été question à plusieurs reprises dernièrement de l’arrestation du leader polygame fugitif Warren Jeffs, dont le nom figure sur les listes des personnes les plus recherchées par le FBI.

Certain médias ont pris la peine de préciser que Warren Jeffs est le « leader fugitif d’une secte polygame ». D’autres par contre le décrivent comme étant un « mormon », un « mormon intégriste » ou encore comme le leader d’une « secte de mormons ».

On peut discuter du sens du terme « mormon » mais des expressions bien connues comme la « Mormon Tabernacle Choir », le « Temple Mormon » et les « missionnaires Mormons » sont comprises par tous comme ayant trait à l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours qui compte 12 millions d’adhérents. Le fait de qualifier Warren Jeffs de mormon ne fait que créer de la confusion chez bien des gens qui, avec raison, associent le terme mormon avec l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

Les renseignements suivants seront utiles pour faire la distinction qui s’impose :

 

Warren Jeffs n’est pas un mormon.

Warren Jeffs n’est pas membre de l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours et ne l’a jamais été.

 

Les mormons ne pratiquent pas la polygamie.

L’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours n’approuve plus les pratiques polygames depuis 1890.
En 1998 le président Gordon B. Hinckley a déclaré : « Je tiens à rappeler catégoriquement que notre Eglise n’a absolument rien  à voir avec les personnes qui pratiquent la polygamie. Ces dernières ne sont pas membres de notre Eglise. La majorité d’entre elles n’en ont jamais été membres. Ces personnes violent la loi civile … »

Si on découvrait que certains des membres de notre Eglise sont mariés à plus d’une personne, ils seraient excommuniés, ce qui est la pénalité la plus grave que peut imposer notre Eglise. Non seulement ces personnes violent la loi civile mais aussi la loi de notre Eglise.

 

Il n’existe pas d’ « intégriste mormon » ni de « secte mormone »

Le terme « mormon » est un sobriquet qu’utilisent habituellement les membres de l’ ’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Il n’existe pas d’ « intégriste mormon », ni non plus de « secte mormone ». Un terme approprié pour décrire de tels groupes serait des « sectes polygames ». L’utilisation du terme « mormon » porte à confusion et n’est pas exacte.

 

Ce document peut être consulté sur Internet en langue anglaise sur le site http://www.lds.org/newsroom/showrelease/0,15503,3881-1-23938,00.html ou en français sur http://www.sdj-mormons.net

 

On aura compris que ce document  a pour but de signifier au public que la grande Eglise mormone, l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, prend ses distances avec l’Eglise fondamentaliste des Saints des derniers jours qui fait l’objet de l’attention des médias : selon elle Warren Jeffs n’est pas mormon et les polygames pas davantage, car il n’existe pas d’autres mormons que ses douze millions de membres. Dans un monde occidental judéo chrétien résolument monogame et qui a la pédophilie en horreur, voir utiliser le mot « mormon » pour qualifier une secte en butte avec la justice est d’autant plus inadmissible pour l’Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours que dans l’affaire Jeffs – Eldorado elle n’est impliquée en rien.


Nier le caractère mormon des fondamentalistes n’est pourtant pas possible. Ce mot ne peut pas qualifier qu’une seule Eglise, fût elle la plus grande. Il qualifie un mouvement religieux qui regroupe des dizaines d’organisations. Qu’est-ce qui, au-delà des différences, qualifie un mouvement religieux ? Le fait qu’il existe une filiation historique entre les différentes Eglises, et qu’en conséquence ces Eglises partagent un corpus doctrinal commun. C’est bien le cas ici : l’Eglise des saints des derniers jours et sa parente fondamentaliste se réfèrent au même canon de livres saints qui inclut le Livre de Mormon (d’où le sobriquet) et Doctrines et alliances qui contient la fameuse section 132 sur laquelle se fonde la polygamie. Malgré la renonciation au mariage plural en 1890, la grande Eglise n’a pas retiré cette section de ce recueil. En ce sens, l’Eglise fondamentaliste est plus fidèle à l’héritage religieux du prophète Joseph Smith que la grande, et donc l’expression « intégristes mormons » qui est utilisée pour qualifier ses membres est pleinement justifiée. L’expression « secte mormone » est tout aussi fondée puisqu’une secte est un groupe humain qui vit en marge de la société et que l’Eglise fondamentaliste vit précisément en autarcie pour rester fidèle aux prescriptions de la section 132 qui a donné au mormonisme originel l’un de ses caractères les plus originaux.

Cette précision de l’historien apportée, répétons que l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours (la grande) n’a aucune responsabilité dans les affaires de polygamie actuelles. Elle est victime de son héritage religieux avec lequel elle a pourtant pris ses distances depuis plus d’un siècle.

Bernard Blandre

 

 

Repost 0
16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 15:09

La persévérance

La persévérance nous est indispensable. Déjà dans notre vie d'Eglise, le Seigneur nous exhorte à persévérer dans de multiples domaines comme celui de la prière, de la communion, de l'amour fraternel, de la foi. L'auteur de l'épître aux Hébreux écrira: vous avez besoin de persévérance (Héb 10.36). Nous en avons besoin, non seulement pour notre vie communautaire, mais encore pour porter l'Evangile à l'extérieur. On a signalé que les mormons passent 40 heures par semaine à frapper aux portes de France. Ils reviennent voir un contact jusqu'à. 45 fois. Les témoins de Jéhovah sont prêts à poursuivre une étude biblique à domicile pendant 2 ans. Nous avons besoin de persévérance pour aller vers les incroyants, et y retourner jusqu'à ce que la porte se ferme. Mais ai-je le droit d'importuner les gens? Oui, le Seigneur me donne ce droit, car il s'agit de leur salut éternel (2 Tim 4.2). Persévérer dans le témoignage, le dur labeur, c'est l'un des secrets du succès. Pour gagner, il faut s'engager...

N'oublions pas que nous sommes dans le travail de Dieu. Combien de temps avons-nous passé dans l'évangélisation ce mois-ci? Lors de la dernière guerre mondiale, Winston Churchill déclarait, en pensant à la victoire: «Je n'ai rien d'autre à vous offrir que le sang, la sueur et les larmes.» On ne peut persévérer qu'en acceptant de payer le prix pour la victoire. L'apôtre Paul écrira: Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l'affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l'épreuve (Rom 5.3-4, Segond, 1975).




VOIR PROMESSES A AUTEUR et EVANG fructueuse

Repost 0
15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 13:17
Le Réseau évangélique accuse l'Algérie de graves violations de la liberté de religion et dénonce l'instrumentalisation du Conseil des droits humains (4711)
(13/05/2008) Le Réseau évangélique, qui représente plus de 40'000 chrétiens de conviction évangélique en Suisse romande, dénonce l'utilisation à des fins politiques du Conseil des droits de l'Homme, un instrument censé protéger les droits fondamentaux des personnes. Le fonctionnement du Conseil implique que chaque pays membre soit soumis à la critique des autres. Dans ce cadre, l'Algérie a demandé le 8 mai dernier à la Suisse de s'engager davantage dans la lutte contre la xénophobie et pour l'égalité entre toutes les religions. Jean-Paul Zürcher, secrétaire général du Réseau évangélique, a dénoncé cette demande comme « une manière fine de détourner l'attention des violations flagrantes des articles 18 (liberté de pensée, de conscience et de religion) et 19 (liberté d'opinion et d'expression) de la Déclaration universelle des droits de l'homme en Algérie ». Le Réseau évangélique n'a pas reçu de réponse à une lettre adressée au gouvernement algérien par l'entremise de son ambassadeur en Suisse. Dans ce courrier, il dénonçait le traitement « scandaleux » infligé à des chrétiens en Algérie, les condamnant à de fortes amendes et à des peines d'emprisonnement sans les avoir entendus. Ils auraient été condamnés pour avoir porté atteinte à la religion islamique et à son prophète en vivant librement leur foi chrétienne. Près de 80% des Eglises protestantes d'Algérie ont été fermées ces trois derniers mois par le ministère algérien des affaires religieuses, en raison d'une nouvelle loi qui interdit désormais l'exercice libre d'une religion autre que l'islam. Norbert Valley, président du Réseau évangélique, rappelle que « l'Algérie a édicté des lois en 2006 qui traitent différemment les adeptes de cultes autres que musulmans ». Or « un pays qui se veut respectueux de toutes ses minorités ne doit pas favoriser une religion au détriment d'une autre, et ne doit pas non plus confiner la religion dans l'espace privé ». Le Réseau évangélique réaffirme que le respect de toutes les minorités religieuses passe par une laïcité ouverte, permettant à chacun d'exprimer librement ses convictions. (ProtestInfo/Com.)
Repost 0
15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 13:07
 
New Book From Steve Mosher Explodes the Pro-Abortion Myth of Overpopulation
Un nouveau livre de Steve Mosher explose le mythe pro-avortement de la surpopulation
 

by Colin Mason
April 29, 2008

LifeNews.com Note: Colin Mason is the director of media production for the Population Research Institute, an organization that tracks population issues and monitors abortion and demographics on an international scale.

 
As the very first line of Steven Mosher's latest book reads, we have all grown up "on a poisonous diet of overpopulation propaganda." Comme on peut le lire dès la toute première ligne du dernier livre de Steve Mosher, nous avons tous grandi "sous le régime empoisonné de la propagande sur la surpopulation".

Mosher's book, Population Control-Real Costs, Illusory Benefits, is, first and foremost, an answer to the allegation that the human race is inexorably multiplying, hell-bent toward a giant demographic cliff like so many lemmings. Le livre de Mosher, le Coût réel du contrôle de la population, bénéfices ilusoires, est, tout d'abord et principalement, une réponse à l'allégation selon laquelle la race humaine se multiplie inexorablement, acharnée à se précipiter vers une falaise démographique géante comme tant de lemmings.

The numbers show that the world is not, has never been, nor ever shall be, overpopulated. In fact, according to the world's experts -- even the ones advocating population control -- birthrates around the world are dropping at a precipitous rate. Les chiffres montrent que le monde n'est pas, n'a jamais été, ne sera jamais non plus, surpeuplé. En fait, d'après les experts mondiaux - y compris ceux prônant contrôle de la population - les naissances dans le monde entier chutent à un taux vertigineux.

The book thus torpedoes the lifeboat scenario, which argued that in order to survive, we had to throw some of the earth's passengers overboard. Le livre, par conséquent, torpille le scénario du bateau qui coule, qui argumentait que pour survivre, nous devions passer quelques-uns des passagers par-dessus bord.

But it is much more than this. The history of the population control movement is replete with human rights abuses. Those who were made to walk the plank of abortion, sterilization, and contraception -- all for the supposed good of humanity -- have some horrific tales to tell. Mais c'est plus que ça. L'histoire du mouvement pour le contrôle de la population est remplie de violations des droits de l'homme. Ceux qui étaient faits marcher dans le programme d'avortement, de stérilisation, et de contraception -tous pour le soi-disant bien de l'humanité- ont quelques histoires atroces à raconter.

The first chapters of Mosher's book describe the history of the population control movement, and how it is has never been the scientific, intelligent or cultural phenomenon it styles itself to be. Les premiers chaptres du livre de Mosher décrivent l'histoire du mouvement pour le contrôle de la population, et comment il n'a jamais été jamais été le phénomène scientifique, intelligent et culturel dont il se donne l'apparence.

Rather, this movement was started and sustained by figures like Thomas Malthus, Margaret Sanger, John D. Rockefeller, and Hugh Moore, who led a contentious movement dominated by cultural elitism, racial hysteria and ignorance. As Mosher pointedly argues, their legacy has cost millions their lives and tens of millions more their basic rights. Plus exactement, ce mouvement a été lancé et soutenu par des personnages comme Thomas Malthus, Margaret Sanger, John D. Rockefeller, et Hugh Moore, qui dirigeaient un mouvement contesté dominé par l'élitisme culturel, l'hystérie raciale et l'ignorance. Comme Mosher le démontre de manière significative, leur héritage a coûté leur vie à des millions de personnes, et à des dizaines de millions de plus leurs droits les plus fondamentaux.

"Human rights are nonnegotiable, or they are not rights at all," contends Mosher. "Abuses of basic rights, such as the right to bear children, cannot be expunged by reference to any calculus of costs versus benefits, any more than comparable violations of other basic human rights can be explained away, excused, or justified by reference to a supposedly larger social good. "Les Droits de l'Homme ne sont pas négociables, ou bien ce ne sont pas des droits du tout", soutient Mosher. "Les droits fondamentaux, comme le droit de porter des enfants, ne peuvent pas être supprimés en référence à un quelconque calcul de coûts contre bénéfices ; pas plus que des violations comparables d'autres droits de l'homme fondamentaux ne peuvent être expliquées, excusées ou justifiées en référence à soi-disant plus grand bien social.

The book explains exactly how the population control movement continues to violate these basic rights, in the pursuit for a false "good" -- fewer children. Le livre explique exactement comment le mouvement pour le contrôle de la population continue de violer ces droits fondamentaux, poursuivant un faux "bien" - moins d'enfants.

Population Control-Real Costs, Illusory Benefits is, first and foremost, an answer to the allegation that the human race is inexorably multiplying. "le Coût réel du contrôle de la population, bénéfices ilusoires" est, d'abord et avant tout, une réponse à l'allégation selon laquelle la race humaine est en train de se multilier inexorablement.

Mosher lays out the China Model, based on China's one-child policy, and how population programs everywhere draw on its tactics. Nigeria provides an apt case study of how Western population controllers continue to strong-arm national governments into implementing abusive policies, policies that undermine the basic rights and freedoms of their people. Mosher expose systématiquement le modèle de la Chine, basé sur la politique de l'enfant unique, et montre comment les programmes de population ont entraîné partout ses tactiques. Le Nigeria fournit un cas d'étude qui permet de voir comment les contrôleurs de population occidentaux continuent d'utiliser la manière forte avec les gouvernements nationaux pour les obliger à mettre en oeuvre des politiques abusives, des politiques qui sapent les droits fondamentaux et les libertés de leurs peuples.

But the population controllers not only run roughshod over human rights for the sake of the supposed "greater good" of population decline (the chapter "Human Rights and Reproductive Wrongs includes a detailed, annotated list of human rights abuses perpetuated in the name of population control), they also sap primary health care programs and marginalize real health needs. Mais les contrôleurs de population ne se contentent pas de piétiner les Droits de l'Homme par égard pour un soi-disant "plus grand bien" de déclin de la population (le chapitre "Droits de l'Homme et injustices reproductives" inclut une liste détaillée et annotée de violation des Droits de l'Homme perpétrés au nom du contrôle de la population), ils minent les programmes de santé prioritaires et ils marginalisent les besoins réels de santé.

For example, because of the time and money wasted on unwanted and unnecessary contraceptives and abortifacient devices, malaria runs rampant in Africa. Developing countries end up with thousands of health clinics that literally carry nothing but contraceptives while people die from treatable diseases. Par exemple, à cause du temps et de l'argent dépensés dans des moyens contraceptifs et abortifs non désirés et non nécéssaires, la malaria se déchaîne en Afrique. Des pays en voie de développement se retrouvent finalement avec des milliers de cliniques qui n'ont littéralement rien d'autre que des contraceptifs pendant que les gens meurent de maladies curables.  

Neither do population control programs provide any real benefits. Les programmes de contrôle de la population n'apportent pas de bénéfices réels non plus.

Its "benefits" are mere illusions designed to dupe developing nations into submitting to an elitist, western agenda. Population control, writes Mosher, is just that: control. Organizations like the UNFPA, far from being "here to help," have in fact been bearers of death to our less developed neighbors. Ses "bénfices" sont de pures illusions mises au point pour duper les pays en voie de développement et les amener à se soumettre à un ordre du jour occidental et élitiste. Des organisations comme l'UNFPA, loin d'être "là pour aider", ont en fait été porteurs de mort pour nos voisins moins développés.

Population Control does not simply outline the problems; it proposes a solution as well. Mosher dedicates his final chapter to possible ways that developed nations can avoid the demographic disaster that now threatens. Small tax credits and paltry child subsidies are not nearly enough. Young couples, he argues, need to be sheltered from taxes altogether.And population control programs needed to be ended as soon as possible. Contrôle de la population... n'expose pas seulement les grandes lignes des problèmes ; il propose une solution aussi. Mosher dedie son dernier chapitre aux moyens possibles par lesquels les nations développées peuvent éviter le désatre démographique qui maintenant menace. Des crédits à faible taux et de misérables subventions pour les enfants ne sont pas encore assez. Les jeunes couples, argumente-t-il, ont besoin d'être protégés des taux et des taxes. Et on a besoin d'en finir avec les programmes de contrôle de la population aussi vite que possible.

Mosher ends by quoting the late Julian Simon: Human beings are the ultimate resource."  Mosher termine en citant le regretté Julian Simon : "Les êtres humains sont la ressource suprême"

Repost 0
15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 10:17

.(.....) l'importance du témoignage n'est plus à démontrer.
L'engagement de chacun y est nécessaire,individuellement ou dans le cadre de la communauté.
Je pense à ce jeune qui,après son travail en atelier protégé,propose aux passants,tout simplement des feuillets de calendriers bibliques! belle réserve de messages prêts à l'emploi!.André m'a expliqué que s'il rencontre ainsi  quelqu'un d'intéressé,il lui offre un évangile.Que cet exemple est encourageant.  (....)

Extrait du calendrier d'édification "Méditations quotidiennes"

Repost 0
11 mai 2008 7 11 /05 /mai /2008 15:22

Si vous passez par Genêve.......
Elégance, identité et figuration

Elégance, identité et figuration

Que ce soit dit d'emblée : allez-y, c'est un musée intéressant, bien fait et agréable.
Et pour commencer, une cour intérieure avec ce fer forgé qui représente un vieux symbole protestant (croix huguenote avec colombe du Saint Esprit).
A rebours des clichés sur un protestantisme allergique au figuratif, on annonce ici la couleur: élégance, figuration et identité s'affichent.


Source :blog de sebastien fath
Repost 0
10 mai 2008 6 10 /05 /mai /2008 19:09
Repost 0
10 mai 2008 6 10 /05 /mai /2008 18:43

 

 

John Stott

Dans un de ses livres, Le Christ incomparable, John Stott, écrivain chrétien anglican bien connu, donne le portrait de douze personnes qui ont pris Jésus Christ pour modèle et qui elles-mêmes sont devenues des exemples pour beaucoup.
.
Cet extrait concerne William Wilberforce, un chrétien anglais qui a joué un rôle politique éminent au début du XIXe siècle et a été à l'origine de l'abolition de l'esclavage en Grande-Bretagne.

William Wilberforce a été profondément influencé par Jésus Christ. Il s'est sans cesse souvenu qu'il aurait un jour à se tenir devant le trône du jugement dernier du Christ. À une occasion, Wilberforce a résumé les ambitions de sa vie en ces termes : « Le Dieu tout-puissant a mis devant moi deux grands objectifs : la suppression de la traite des esclaves et la réforme des mœurs. »

Je propose de considérer ces deux buts dans l'ordre inverse. L'influence de Wilberforce sur les valeurs et les normes morales anglaises peut être attribué à son livre fameux qui avait pour titre : Une vue pratique du système religieux qui prévaut chez les gens qui se disent chrétiens, au sein de la classe supérieure et de la classe moyenne dans ce pays, mis en contraste avec le vrai christianisme. Publié en 1797, réimprimé cinq fois la même année, traduit en cinq langues européennes et familièrement appelé Le vrai christianisme, il a connu un impact fantastique.

La plupart de ses titres de chapitre commencent par les mots Conceptions inadéquates sur…, son but étant, à partir de sa connaissance étendue de la Bible, d'exposer tout ce qu'a d'insuffisant le christianisme « nominal » ou « seulement professé », et de clarifier les qualités indispensables du christianisme « réel », « vrai », « fondamental » ou « pratique ». Il insiste sur ce qui les différencie et ce qui « consiste en la place différente qui est donnée à l'évangile ». Ses doctrines fondamentales sont « la corruption de la nature humaine, l'expiation accomplie par le Sauveur et l'influence sanctifiante du Saint-Esprit ». De ces vérités, acceptées avec foi et expérimentées, découle une vie radicalement nouvelle, inspirée par la reconnaissance envers Dieu, caractérisée par l'amour, la sainteté et l'humilité, et qui imprègne chacun des domaines de notre vie, à la fois privés et publics

Tandis qu'il écrivait, Wilberforce était douloureusement conscient de ce que la religion et la morale connaissaient un sérieux déclin dans l'Angleterre de son temps. « La Bible repose, fermée, sur un rayon. » Surtout, « l'habitude fatale de considérer la morale chrétienne comme distincte des doctrines chrétiennes a imperceptiblement gagné du terrain. […] Même dans la majorité des sermons aujourd'hui, on trouve difficilement une trace de doctrine biblique. »

Wilberforce a été en particulier révolté par la part que la Grande-Bretagne a prise dans le commerce des esclaves. Il en a dépeint ainsi l'horreur :

« Le raid nocturne soudain sur quelque village paisible (particulièrement en Afrique occidentale), la rafle et la conduite vers la côte d'hommes, de femmes et d'enfants enchaînés, le long et lent voyage à travers l'Atlantique, la crasse et la puanteur de l'espace empoisonné où les esclaves étaient entassés par couches, et puis le travail sur les plantations de sucre sous la cravache des surveillants. »

Entré au Parlement en 1780 pour représenter le Yorkshire à l'âge de vingt et un ans, il a proposé, sept ans plus tard, une motion relative au commerce des esclaves. Il n'était pas particulièrement avenant. Petit, il avait une mauvaise vue et le nez retroussé. Quand Boswell1 l'entendit parler, il déclara que c'était « une parfaite crevette » mais, plus tard, il concéda que la crevette s'était présentement transformée en requin ! Wilberforce a aussi dû faire face à l'opposition déterminée d'intérêts établis. Mais, en dépit de tous les problèmes, il a persévéré. En 1789 il s'est adressé à la Chambre des Communes2 à propos du commerce des esclaves en ces termes : « Son horreur m'est apparue si énorme, si atroce, si irrémédiable que mon propre esprit a été gagné pour l'abolition. […] Que les conséquences en soient ce qu'elles veulent, moi, depuis ce temps, j'ai décidé que je n'aurai pas de repos jusqu'à ce que j'aie obtenu son abolition. »

C'est ainsi que les projets de loi pour l'abolition : Abolition Bills (relatives au commerce des esclaves) et les Foreign Slaves (y interdisant l'implication des bateaux anglais) furent débattus aux Communes en 1789, 1791, 1792, 1794, 1796, 1798, 1799. Ce fut chaque fois un échec jusqu'au Projet de loi pour l'abolition du commerce des esclaves enfin voté en 1807. Alors, après les guerres napoléoniennes, Wilberforce mit toute son énergie en faveur de l'abolition de l'esclavage lui-même. Mais, en 1825, les problèmes de santé le contraignirent à quitter le Parlement, et Thomas Fowell Buxton prit la direction de la campagne. En 1833 le Projet de loi pour l'abolition de l'esclavage fut approuvé par une large majorité dans les deux Chambres du Parlement. Trois jours plus tard, Wilberforce mourut. Il fut enterré à Westminster Abbey3, en reconnaissance pour ses quarante-cinq ans de lutte persévérante en faveur des esclaves africains.

Cependant Wilberforce ne s'est pas battu tout seul. Il a été certes reconnu comme le leader de la campagne mais il n'aurait pu gagner sans la lame de fond que représenta le soutien du pays, et spécialement de ses amis proches du sud de Londres. […]

John Venn, [l'un d'entre eux], faisait beaucoup de place, dans ses sermons, à la responsabilité morale devant Dieu, au fait que nous aurons à lui rendre des comptes. C'est cela, écrivait Michael Hennell, « qui [leur] donnait […] cette totale intégrité, agissant comme le sel et le levain à la Chambre des Communes. C'était ce sens de la responsabilité devant Dieu qui rendait l'équipe anti-esclavagiste capable de poursuivre sa campagne pendant une guerre européenne majeure et malgré vingt-cinq années d'échecs, de désappointements et de désillusions. »

Michael Hennell nous dit aussi que le Premier Ministre, William Pitt le Jeune, demanda une fois à Henry Thornton [un ami de Wilberforce] pourquoi il avait voté contre lui en une certaine occasion. Thornton répliqua : « J'ai voté aujourd'hui de telle sorte que si mon Maître était revenu à ce moment-là, j'aurais pu lui rendre compte de mon intendance. »

Wilberforce aurait pu dire la même chose. Son sens élevé du devoir envers autrui découlait de son sens de la responsabilité envers le Christ, son Sauveur, Seigneur et Juge.

Notes
1 Écrivain anglais de la deuxième partie du XVIIIe siècle, observateur de la vie de son temps. (Note de Promesses)
2 Une des deux chambres du parlement anglais. (Note de Promesses)
3 Cathédrale de Londres, où sont couronnés et enterrés la plupart des monarques anglais, ainsi que certains hommes célèbres. (Note de Promesses)

Repost 0
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 22:14

Les évangéliques sont en pleine expansion, dans le monde comme en France. Ces Églises, dont les racines remontent à la Réforme, sont parfois perçues comme un nouveau mouvement religieux. Sans doute en raison de l'augmentation récente et spectaculaire du nombre de leurs implantations locales. Plus de la moitié des 1 900 Églises évangéliques de France métropolitaine ont été créées au cours des trente dernières années. Pourtant des Églises de ce type existent depuis le 16e siècle. Voici quelques points de repère...

Qu’elles sont les racines de la foi évangélique ?

L’Église chrétienne du premier siècle était « évangélique » sans en avoir l’appellation. Fondée par les apôtres du Christ, il y a près de 2 000 ans, elle s’est basée sur l’enseignement de Jésus formulé dans les évangiles. La prépondérance de la Bible et la mise en pratique de l'Évangile caractérisent l'Église du premier siècle, comme les Églises évangéliques d'aujourd'hui.

Comment a-t-elle évolué au Moyen Âge ?

Au fil des années, certaines pratiques ecclésiales étrangères au Nouveau Testament sont introduites. Constantin le Grand et ses successeurs établissent un empire romain « chrétien » qui facilite l'intrusion de pratiques païennes dans l'Église. Au fil des siècles, des hommes et des femmes, attachés au message originel de la Bible, tentent de repousser les traditions extra-bibliques. Parfois, ils appartiennent à l'Église catholique romaine, parfois ils sont marginalisés et persécutés comme Pierre Valdo, Jan Hus, Jérôme Savonarole et tant d'autres. suite  :  http://jesus-sauve-aujourd-hui.over-blog.com/article-14552987.html

Repost 0
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 13:53

Fête des Mères 2008

« Maman, merci pour la vie »

Repost 0

Média Evangélique

 

Animé par Patrice Garriga

Prédicateur de rues et en porte à porte.

Coéquipier avec les pasteurs du désert.

Engagé dans plusieurs associations humanitaires.

contact: patrice33320@gmail.com

Autres sites que j'anime:   

              http://unseulcheminjesus.over-blog.com

http://evangeliser-selon-la-bible.over-blog.com/

    http://sectes-et-mouvements-religieux-en-france.over-blog.com/

http://chretiensevangeliquesaquitaine.over-blog.com/

             

 

 

Rechercher Dans Ce Site

LA BIBLE DIT

Lecture de ce troisième dimanche de l'Avent : Livre de Sophonie 3,14-18. Pousse des cris de joie, fille de Sion ! éclate en ovations, Israël ! Réjouis-toi, tressaille d'allégresse, fille de Jérusalem ! Le Seigneur a écarté tes accusateurs, il a fait rebrousser chemin à ton ennemi. Le roi d'Israël, le Seigneur, est en toi. Tu n'as plus à craindre le malheur. Ce jour-là, on dira à Jérusalem : « Ne crains pas, Sion ! Ne laisse pas tes mains défaillir ! Le Seigneur ton Dieu est en toi, c'est lui, le héros qui apporte le salut. Il aura en toi sa joie et son allégresse, il te renouvellera par son amour ; il dansera pour toi avec des cris de joie, comme aux jours de fête. » J'ai écarté de toi le malheur, pour que tu ne subisses plus l'humiliation. Livre d'Isaïe 12,2.4bcde.5-6. Voici le Dieu qui me sauve : j'ai confiance ; je n'ai plus de crainte, Ma force et mon chant, c'est le Seigneur ; il est pour moi le salut. Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom, Annoncez parmi les peuples ses hauts faits ! Redites-le : « Sublime est son nom ! » Jouez pour le Seigneur ! car il a fait des prodiges que toute la terre connaît. Jubilez, criez de joie, habitants de Sion, car il est grand au milieu de toi, le Saint d'Israël ! Lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens 4,4-7. Frères, soyez toujours dans la joie du Seigneur ; laissez-moi vous le redire ; soyez dans la joie. Que votre sérénité soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche. Ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, dans l'action de grâce priez et suppliez pour faire connaître à Dieu vos demandes. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu'on peut imaginer, gardera votre cœur et votre intelligence dans le Christ Jésus. Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 3,10-18. Les foules qui venaient se faire baptiser par Jean lui demandaient : « Que devons-nous faire ? » Jean leur répondait : « Celui qui a deux vêtements, qu'il partage avec celui qui n'en a pas ; et celui qui a de quoi manger, qu'il fasse de même ! » Des publicains (collecteurs d'impôts) vinrent aussi se faire baptiser et lui dirent : « Maître, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « N'exigez rien de plus que ce qui vous est fixé. » A leur tour, des soldats lui demandaient : « Et nous, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « Ne faites ni violence ni tort à personne ; et contentez-vous de votre solde. » Or, le peuple était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n'était pas le Messie. Jean s'adressa alors à tous : « Moi, je vous baptise avec de l'eau ; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de défaire la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l'Esprit Saint et dans le feu. Il tient à la main la pelle à vanner pour nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier ; quant à la paille, il la brûlera dans un feu qui ne s'éteint pas. » Par ces exhortations et bien d'autres encore, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.

NUMEROS D'URGENCE

NUMEROS D'URGENCE ,que faire quand? .....
 http://jesus-sauve-aujourd-hui.over-blog.com/article-24540246.html   
EUTHANASIE,AVORTEMENT?un médecin vous répond.
  http://jesus-sauve-aujourd-hui.over-blog.com/article-26509553.html     
ANNUAIRE DES EGLISES EVANGELIQUES DE FRANCE
  http://www.eglises.org/        
COURS BIBLIQUES PAR INTERNET 
http://www.info-bible.org/cinq/