Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 12:32

 

<<Il ne fût plus car Dieu le prit>> Genèse 5:24

 

J'ai rassemblé un bon nombres de conférences et divers sujets que notre frère a traité Bible en mains. http://jesus-sauve-aujourd-hui.over-blog.com/categorie-12141099.html

 

VOICI CE QUE DISAIT F.LEGRAND A LA FIN DE SON TEMOIGNAGE : j’ai des certitudes à proclamer. Bible en main, j’affirme que l’on peut avoir l’assurance du salut, car je n’imagine pas que Dieu ait donné un Sauveur qui ne sauve pas ou qui ne sauverait qu’à demi. (1Jn 5.13).

Je parle d’un salut que le Christ fait tout entier, qu’il paie tout entier et qu’il donne tout entier. Je crois, avec tous les écrivains sacrés, que seules la repentance envers Dieu et la foi au sang de Jésus- Christ qui purifie de tout péché, peuvent tirer un homme de sa perdition. (Actes 20.21).

J’insiste beaucoup sur le fait que l’homme ayant été créé libre, doit choisir pour lui-même et faire de ce salut une affaire personnelle.

Je crois, et je le dis bien haut, que ce salut, bien qu’éternel, commence dès cette vie et implique un changement radical de conduite et de caractère. (Actes 26.20).
Avec ma Bible, je continue à parcourir les routes de France, de Belgique, de Romandie et, dans une moindre mesure, les pays francophones d’outremer. Ma parole est parfois hésitante et heurtée ; j’ai gardé l’oreille des jeunes parce que je veille à ce que mon vocabulaire ne soit pas rétro. Ma tignasse a viré de couleur, elle est moins flamboyante et moins fournie qu’autrefois. A l’exemple de l’apôtre Paul, je dis : « Je sais qu’en moi il n’y a rien de bon « . Comme lui, ma vie, je la tire de mon Sauveur bien aimé. (Rom. 5.18 et Gal 2.20). Je crois que de tous les pécheurs je suis, avec saint Paul, le premier exaequo. (1Tim 1:15) 

Repost 0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 09:08

LE DOMINIONISME À DÉCOUVERT

(Aussi appelé LE ROYAUME MAINTENANT)

Auteur: Sandy Simpson

Version originale anglaise: www.deceptioninthechurch.com

EN FRANCAIS ;

 http://www.amourdelaverite.com/Le%20Royaume%20Maintenant.shtml

Repost 0
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 11:06

 


Perdre le salut ?

Watchman Nee

 

 

 


Jean 10.28 « Je leur donne la vie éternelle »

Romains 6.23 : « Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Christ-Jésus notre Seigneur. »


Nous en venons à présent au troisième point, qui est celui des responsabilités de l’homme. La grâce de Dieu ne peut en aucun cas dépendre d’elles. Quelles sont les responsabilités de l’homme ? Supposez que je remette dix milles euros à un frère en lui demandant de les envoyer à tel endroit. Comme je crains qu’il ne perde cet argent, j’insiste sur le fait qu’il en est responsable. Cela veut dire que s’il perd cet argent, il doit le rembourser. C’est ce que signifie être responsable. Les manquements appartiennent au passé, de même que les accomplissements. La grâce que Dieu nous donne ne peut pas être liée à la responsabilité. Le frère auquel je demande de déposer dix mille euros à la banque n’est pas propriétaire de cet argent, mais il en est responsable. Mais si cet argent représente un cadeau que je lui fais, puis-je lui dire qu’il en est responsable ? Certainement pas. A partir du moment où je lui donne, cet argent lui appartient. Il peut en faire l’usage qu’il veut, et même le jeter dans la rivière ou la poubelle.



Certains professent qu’avant notre salut nous ne pouvions pas accomplir de bonnes œuvres et que nous étions incapables de nous sauver nous-mêmes. Seule la grâce Dieu pouvait le faire. Mais à présent que nous sommes sauvés, disent-ils, nous devons accomplir de bonnes œuvres, faute de quoi nous allons à nouveau à la perdition. Beaucoup croient que nous sommes sauvés par grâce mais que le fait de conserver ce salut dépend de notre mérite et de nos œuvres. C’est ce que j’entends par responsabilité. Les hommes sont nombreux à croire que, si nous avons un comportement correct après notre salut nous conservons celui-ci mais que, dans le cas contraire, Dieu nous le reprendra. Si le salut peut être repris, ou est la grâce ? La grâce exclut toute notion de mérite passé, œuvre actuelle et de responsabilité future. Si nous évoquons une responsabilité à venir, il n’y a plus de grâce.


J’ai parlé un jour avec un prédicateur qui ne croyait pas qu’on était sauvé pour toujours. Je lui ais demandé ce qui motivait son opinion. Il m’a répondu qu’il croyait que l’homme était sauvé par la grâce, mais que s’il ne se conduisait pas bien après son salut, il périrait. « Est-ce cela la grâce ? » lui ai-je répondu. Je lui ai proposé l’illustration suivant. Supposez que nous entrions ensemble dans une librairie et que nous décidions tous deux d’acheter le même livre. Vous en demandez un prix et le libraire vous répond qu’il coûte soixante cents. Vous lui donnez cette somme et emportez le livre chez vous. Quant à moi, je regarde dans ma poche et me rends compte que je n’ai pas d’argent sur moi. Comme je veux moi aussi un exemplaire de ce livre, je dis au marchand que je n’ai rien sur moi et lui demande si je peux emporter le livre et lui envoyer l’argent plus tard. Il accepte, parce que nous nous connaissons bien. Je peux donc repartir avec mon livre. Pour votre part, vous avez payé sur place, alors que moi, j’ai différé le paiement. J’aimerais vous poser une question ; votre paiement au comptant était-il une grâce ? Certainement pas, puisqu’il vous e a coûté soixante cents. Le salut pour les bonnes œuvres serait comme un paiement au comptant. Si vous avez accompli de bonnes œuvres, vous pouvez vous présenter devant Dieu, qui vous dira : « C’est très bien, tu peux être sauvé ». La grâce n’entre pas dans un tel salut. Dieu soit loué de que cela ne se passa pas ainsi ! Et qu’en est-il de mon paiement différé ? C’est comme si Dieu faisait l’avance de son salut à l’homme. Celui qui ne ferait pas le bien par la suite se le verrait retiré. Il faudrait faire le bien pour conserver son salut. Il n’y a pas davantage de place pour la grâce ici. Celle-ci n’est ni un paiement au comptant, ni un paiement différé, qui restent un paiement l’un comme l’autre. Nous n’achetons pas notre salut à crédit. J’ai dit à ce prédicateur que si le salut s’obtient par la grâce, nous n’avons pas besoin d’accomplir de bonnes œuvres. Il m’a alors demandé ; « Cela signifie-t-il que les bonnes œuvres sont inutiles ? » Je lui ai répondu : « Non. Il faut que les chrétiens accomplissent de bonnes œuvres. Mais les bonnes œuvres dont je parle n’ont aucun rapport avec le salut. Elles concernent le royaume, la récompense et la couronne. Le salut ne s’achète pas, que ce soit au comptant ou à crédit. Il est donné gratuitement. »


Que signifie donner gratuitement ? Le Seigneur Jésus à dit : « Je leur donne la vie éternelle »(Jean 10.28).La vie éternelle nous est donnée par Dieu. Je suis allé un jour acheté un article dans le magasin d’un ami. Comme nous nous connaissons très bien, il m’a dit qu’il me donnerait ce qu’il me fallait, sans argent. Il a insisté pour que j’emporte l’article, et je n’ai pas réussi à le convaincre d’accepter mon argent. De même, Dieu dit qu’Il nous donnera la vie éternelle. Il n’est pas dit qu’elle nous appartiendrait à condition que nous fassions de bonnes œuvres, faute de quoi Il la reprendrait. Je ne dis pas que les chrétiens ne devraient pas accomplir de bonnes œuvres. Je déteste la vie dissolue, mais cela n’a rien à voir avec mon salut. Alléluia ! Le salut nous est donné, ce n’est pas nous qui l’achetons. Nous ne dons pas pour autant mépriser les bonnes œuvres.Les œuvres recevront leur rétribution dans le royaume, couronne ou châtiment mais elles n’ont aucune incidence sur notre salut.Si le salut est accordé par grâce, la question de l’avenir ne se pose pas.


Il est dit dans Romains 6.23 : « Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Christ-Jésus notre Seigneur. » Qu’est-ce qu’un don gratuit ? C’est un cadeau. Je ne peux pas vous envoyer un cadeau et vous faire parvenir une facture par la suite . Si c’est un cadeau, il est entièrement gratuit, et il doit le rester.


Voilà pourquoi la grâce n’est liée, ni à vos manquements passés, ni à vos accomplissements présents, ni à votre responsabilité future. Dieu soit loué parce que la vie éternelle n’est pas un achat à crédit, mais un don ! Je remercie le Seigneur parce que la vie éternelle est le don de Dieu en la personne de Son Fils Jésus-Christ !


Puisque le salut nous est donné par Dieu, il est une chose dont nous devons nous souvenir une fois que nous l’avons reçu : il s’obtient pas la foi seule et reste acquis indépendamment de notre fidélité. Par conséquent, la condition pour le conserver est le même que pour l’obtenir. Obtenu gratuitement, il est aussi conservé gratuitement. Dieu soit loué de ce que, de même que son obtention, la conservation du salut est gratuite pour l’éternité ! »


À la fin de l’Apocalypse, après que les nouveaux cieux, la nouvelle terre, le royaume, l’étang de feu, la fin de Satan et le grand trône blanc aient été mis en place, la Bible nous dit : « Que celui qui veut, prenne de l’eau de la vie gratuitement. » (Apocalypse 22.17b). C’est à dessein que le Seigneur a placé cette eau de la vie gratuite à la fin du chapitre vingt-deux. Après l’étang de feu, la seconde mort, la fin de Satan, le royaume, les nouveaux cieux et la nouvelle terre, nous pourrions craindre que Dieu n’endurcisse à nouveau Son cœur ; mais après toutes ces choses, Il a pris soin d’affirmer que l’eau de la vie est gratuite. Aucun prix n’a été fixé. Nous remercions le Seigneur par ce que la grâce s’obtient par Jésus-Christ et qu’elle est gratuite. Elle n’est pas liée à notre responsabilité.


J’ai souvent entendu dire que nous devons faire le bien pour rembourser la grâce de Dieu. De nos jours, c’est une doctrine courante dans l’Église. Mais y a-t-il un seul verset dans la Bible qui affirme une chose pareille ? Cette affirmation, elle aussi, est totalement contradictoire. Remboursement et grâce s’excluent mutuellement. Pas une seule fois dans tout le Nouveau Testament il n’est question de rembourser. Il est vrai que les chrétiens devraient accomplir de bonnes œuvres. Mais pourquoi ? Pourquoi sommes-nous appelés à souffrir pour le Seigneur ? Pourquoi devons-nous porter l’opprobre ? Pourquoi servons-nous le Seigneur ? Tout comme le Seigneur nous a traités avec amour, nous lui manifestons le nôtre ; mais il n’y a là aucune notion de marché. Il ne s’agit pas de calculer ce que Dieu me donne et ce que je Lui donne en retour. Puisqu’Il m’a aimé, je ne peux faire autrement que de L’aimer. Il a été crucifié par amour pour moi, je suis prêt à porter ma croix parce que je l’aime. Il m’a donné gratuitement, et à mon tour, je Lui donne gratuitement. La difficulté provient de l’esprit légaliste et comptable de l’homme, qui ne peut s’empêcher de faire entrer la notion de marché et de loi dans tout ce qu’il fait. Il considère le salut dans une perspective commerciale. Mais si nous œuvrons, si nous servons le Seigneur, si nous sommes persécutés ou portons la croix, ce n’est pas parce que nous voulons Lui rembourser Sa grâce, mais parce que nous L’aimons. L’amour dont Il nous a aimés s’est emparé de nous, de nos cœurs et nous presse à Le servir.


Si vous parlez de remboursement, vous ignorez la valeur de la grâce que vous avez reçue.


L’Évangile de Dieu. Tome 1. Page 64-67

Watchman Nee

 

http://www.courantdevie.fr/levangile-de-dieu-volume-2.html

SOURCE: LAIT ET MIEL    Watchman-Nee--parousie.over-blog.fr.jpg

Ni Tuocheng

(Ní Tuòshēng ou Ngà̤ Táuk-sĭng)

倪柝声 (倪柝聲)

dit Watchman Nee

1903-1972 

Repost 0
Patrice Garriga - dans REFLEXION
commenter cet article
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 09:32

Psaumes 5

Prière du matin

5.1 (5:1) Au chef des chantres. Avec les flûtes. Psaume de David. (5:2) Prête l'oreille à mes paroles, ô Éternel! Écoute mes gémissements!

5.3 (5:3) Sois attentif à mes cris, mon roi et mon Dieu! C'est à toi que j'adresse ma prière.

5.4 (5:4) Éternel! le matin tu entends ma voix; Le matin je me tourne vers toi, et je regarde.

5.5 (5:5) Car tu n'es point un Dieu qui prenne plaisir au mal; Le méchant n'a pas sa demeure auprès de toi.

5.6 (5:6) Les insensés ne subsistent pas devant tes yeux; Tu hais tous ceux qui commettent l'iniquité.

5.7 (5:7) Tu fais périr les menteurs; L'Éternel abhorre les hommes de sang et de fraude.

5.8 (5:8) Mais moi, par ta grande miséricorde, je vais à ta maison, Je me prosterne dans ton saint temple avec crainte.

5.9 (5:9) Éternel! conduis-moi dans ta justice, à cause de mes ennemis, Aplanis ta voie sous mes pas.

5.10 (5:10) Car il n'y a point de sincérité dans leur bouche; Leur coeur est rempli de malice, Leur gosier est un sépulcre ouvert, Et ils ont sur la langue des paroles flatteuses.

5.11 (5:11) Frappe-les comme des coupables, ô Dieu! Que leurs desseins amènent leur chute! Précipite-les au milieu de leurs péchés sans nombre! Car ils se révoltent contre toi.

5.12 (5:12) Alors tous ceux qui se confient en toi se réjouiront, Ils auront de l'allégresse à toujours, et tu les protégeras; Tu seras un sujet de joie Pour ceux qui aiment ton nom.

5.13 (5:13) Car tu bénis le juste, ô Éternel! Tu l'entoures de ta grâce comme d'un bouclier

 

 Prière du matin par Jean Calvin 

Mon Père et mon Sauveur

Mon Dieu, mon Père et mon Sauveur
Puisqu’il t-a plu de me conserver par ta grâce
Pendant la nuit qui vient de finir et jusqu’au jour qui commence,
Fais que je l’emploie tout entier à ton service
Et que je ne pense, ne dise et ne fasse rien
Qui ne soit pour te plaire et obéir à ta sainte volonté,
Afin que toutes mes actions se rapportent
A la gloire de ton nom et au salut de mes frères.
Et de même que pour cette vie terrestre,
Tu fais luire ton soleil sur le monde,
Veuille aussi éclairer mon intelligence
Par la clarté de ton Esprit,
Afin de me diriger dans la voie de ta justice.
Ainsi ô mon Dieu,
A quelque chose que je m’applique,
Que mon but soit toujours de te servir et de t’honorer,
Attendant tout mon bien de ta seule bénédiction
Et n’entreprenant rien qui ne te soit pas agréable.
Fais aussi, Seigneur,
Que tout en travaillant pour mon corps
Et pour la vie présente,
J’élève mon âme plus haut
Jusqu’à cette vie céleste et bienheureuse
Que tu réserves à tes enfants.
Repost 0
Patrice Garriga - dans PRIERES
commenter cet article
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 09:23

Va promptement dans les places et dans les rues et amène ici les pauvres.
Luc 14.21

La presse rapporte les rassemblements des plus grandes fortunes, de ceux qui font la une des grands quotidiens. L’Évangile nous parle du rassemblement des démunis. Ce sont eux que Jésus veut convier à son festin. Il sait que les rassasiés n’ont que faire de son invitation.
Si vous êtes affamé de justice, de vraie paix, d’un amour authentique, vous êtes les bienvenus à Sa table. Vous y trouverez l’apaisement de votre soif. Elle est l’objet de votre attente. Rien à voir avec les manifs auxquelles vous êtes invités à participer à grands cris de slogans mensongers. Aujourd’hui, on est assailli via le téléphone, les mails et les programmes radios et télé, par les publicités des promoteurs d’une amélioration dans nos vies. Parfois ils sont à notre porte pour nous convaincre. Mais si nous sommes insolvables, ils n’insistent plus, alors que l’invitation divine est pour chacun d’entre nous, quelle que soit notre fortune ou notre infortune.
Je ne sais si vous avez souvent reçu l’invitation d’un « grand » de ce monde à partager le festin qu’il déguste ? Jésus lui vous offre son accueil chaleureux. J’ai répondu à Son appel pressant. Et, depuis août 54, je suis parmi ses convives, toujours accueilli par Son sourire, Son mot de bienvenue.
J’aimerais vous inviter à goûter au festin de Sa Parole, de Son amour.

Gérard Peilhon

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 14, versets 15 à 24.

AUTRES ARTICLES DE GERARD PEILHON SUR SITE: UN SEUL CHEMIN JESUS.

SOURCE: VIVRE AUJOURD'HUI

Repost 0
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 15:40

Voici ce que m'écrit un ami chrétien <<Je me rendrai avec mon épouse à Bugarach, le 22 déc dans l'après-midi.
Je ne peux malheureusement pas m'y rendre plus tôt, ... mais peu importe, l’expérience me laisse penser que ce sont les heures ou jours suivants, qui réservèrent le plus de surprises.>>

Priez pour qu'il aient l'occasion d'être utiles auprès de tous ces gens égarés par les faux prophètes.Notre service chrétien étant de porter la Bonne nouvelle et de dénonçer les oeuvres des ténèbres.

Repost 0
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 12:15

Trois fois j’ai prié le Seigneur de l’éloigner de moi, et il m’a dit : 2 Corinthiens 12 : 9 Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi.

oui, la grâce qui fait vivre, qui pardonne tout, qui nous tient debout, quelles que soient les circonstances, guéri(e)s déjà ou en devenir de l'être; amitié fraternelles Trois fois j’ai prié le Seigneur de l’éloigner de moi, et il m’a dit : 2 Corinthiens 12 : 9 Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi.
Repost 0
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 11:55

http://www.patberning.com/multimedia.php

Il sera en concert à travers La France en Dec 2012

Repost 0
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 10:37
Repost 0
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 22:38

 

Jean-Claude Guillaume
Le pasteur Jean-Claude Guillaume a été président plusieurs années du top Chrétien.

 

Cher Pasteur

Je ne me fais aucune illusion. Je sais que je risque d'en choquer beaucoup par les lignes qui vont suivre, et qu'elles ne contribueront probablement pas à élargir mon cercle d'amis ! Mais on ne peut éviter que les cris de la sentinelle dans la nuit dérangent ceux qui dorment !

L'apôtre Paul est d'un radicalisme intransigeant à l'égard de la pureté de l'Évangile :

"Quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème ! Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure : si quelqu'un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème ! " (Galates 1.8-9)

Lorsqu'on sait que le mot anathème signifie maudit (certaines versions de la Bible le traduisent ainsi), on se rend compte de l'énorme importance que Paul attache à l'intangibilité de l'Évangile. Il est clair que pour lui, y ajouter ou en retrancher quoi que ce soit, en fait un autre Évangile, qu'il rejette avec la plus extrême véhémence !

Il sait, d'ailleurs, que d'autres "évangiles" ne manqueront pas d'apparaître :

"Il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables" (2 Timothée 4.3-4)

De même, il met en garde les Hébreux :

"Ne vous laissez pas entraîner par des doctrines diverses et étrangères" (Hébreux 13.9)

Bien sûr, il nous serait facile de croire que se tourner vers les fables ou se laisser entraîner par des doctrines diverses et étrangères, consisterait à renier le Seigneur Jésus, et devenir adepte d'une fausse religion. Mais le piège est beaucoup plus subtil ! Notre adversaire, le diable, a beaucoup mieux à faire. Comme avec son fidèle serviteur Elymas, le magicien, il s'ingénie à pervertir les voix droites du Seigneur (Actes 13.10). Et il le fait en donnant l'apparence d'une grande spiritualité.

Les différents ministères dont Paul parle dans son épître aux Éphésiens, ont été donnés à l'Église "afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ" (Éphésiens 4.14-15)

Dans sa préface de mon ouvrage La Séduction du Pseudo-spirituel, notre regretté frère Roger Copin écrit :

Persécution : C'est le mot de la Bible en rapport avec la première église.

Séduction : C'est le mot biblique qui avertit d'un danger important concernant les derniers temps.

La subtilité de la séduction réside dans le fait que l'Adversaire n'essaie pas de nous faire adopter de fausses doctrines grossières, élaborées par de faux docteurs faciles à reconnaître, mais d'utiliser d'authentiques serviteurs de Dieu, dont la véracité du ministère a été prouvée dans le passé. Il lui suffit alors de les amener à utiliser des méthodes ou des pratiques n'ayant aucun fondement scripturaire, mais tellement favorables à leur renommée et tellement flatteuses pour leur ego. Certes, ils continuent à prêcher la lettre de l'Évangile, mais ils en ont complètement abandonné l'esprit. L'apôtre Paul nous met en garde contre une telle déviation :

"Selon la grâce de Dieu qui m'a été donnée, j'ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus" (1 Corinthiens 3.10-15)

Le fondement dont Paul parle ici reste et demeure Jésus-Christ, mais l'œuvre bâtie sur ce fondement l'a été avec des matériaux humains et charnels, ce que l'apôtre appelle du bois, du foin, du chaume, et il en résulte un évangile falsifié, un autre évangile. Ces authentiques serviteurs de Dieu deviennent alors, probablement à leur insu, de faux docteurs.

L'apôtre Pierre nous prévient :

"Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs" (2 Pierre 2.1)

Nous devons impérativement nous rappeler que nous vivons dans les derniers temps, donc dans les temps de la séduction, et que les faux docteurs ne manquent malheureusement pas parmi ceux qui se prétendent "évangéliques". Et le phénomène n'est pas nouveau. Il sévissait déjà du temps de Paul :

"De même que le serpent séduisit Ève par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l'égard de Christ. Car, si quelqu'un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien. […] Ces hommes-là sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n'est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres" (2 Corinthiens 11.3-15)

Ils viennent vers nous, ces apôtres par excellence (dirait Paul : 2 Co. 11.5), ou plus exactement ces charlatans de l'Évangile, emplis de leur propre suffisance ; exerçant leur pouvoir magnétique sur des foules entières subjuguées ; utilisant leur charisme pour récolter d'amples moissons de dollars, afin d'entretenir leur train de vie pharaonique : villa de dix millions de dollars, jet privé, collection de voitures anciennes, abritant habilement cette scandaleuse richesse sous le parapluie de la "bénédiction divine", preuve, selon eux, du bien-fondé de leur évangile de la prospérité. Aveuglés qu'ils sont par leur autre évangile, ils ne se demandent pas ce que peut en penser la pauvre veuve qui a donné ses dernières économies pour soutenir leur ministère !

Et ils viennent nous enseigner les chemins de la prospérité à tout prix, de la guérison à tout prix, et d'effarantes bénédictions spirituelles à tout prix. C'est absolument renversant, au sens propre, puisque les gens tombent à la renverse, perdent toute retenue, se comportent comme des gens ivres, rient ou pleurent pendant des heures sans savoir pourquoi, poussent des cris d'animaux, et j'en passe !

N'allez surtout pas croire que je sois sceptique en ce qui concerne la guérison divine, ou la possibilité de voir Dieu faire des miracles de nos jours. Je suis même convaincu que d'authentiques miracles peuvent se produire au cours des grandes campagnes de ces faux apôtres. Mais il faut savoir que le succès dans le ministère n'accrédite en aucune manière la qualité du ministre. Cela peut paraître étrange, mais Dieu cautionnera toujours sa parole, même s'il ne peut pas cautionner le messager (Philippiens 1.15-18).

Quand Dieu intervient puissamment dans la vie d'un être humain, il n'est pas non plus exclu qu'il puisse se comporter bizarrement. Mais lorsque la bizarrerie devient l'enjeu, la norme, qu'elle est recherchée, attendue, systématisée, n'avons-nous pas le droit de nous poser un point d'interrogation quant à l'authenticité des phénomènes ?

Oui, la guérison divine existe ! Mais attention aux raccourcis, à ceux qui cèdent à la facilité, et vous disent : "Vous allez avoir tout, tout de suite !" Et si vous n'avez rien reçu immédiatement, c'est à cause de votre manque de foi, ou parce qu'il y a un péché dans votre vie !

C'est vite oublier que Dieu se sert aussi de la souffrance pour nous éduquer quand cela lui semble nécessaire, et que l'apôtre Paul, que Dieu a utilisé pour ressusciter Eutychus (Actes 20.9-12), a été obligé de laisser Trophime malade à Milet (2 Timothée 4.20) !

Oh, je sais, on dira de moi, avec un certain mépris condescendant, que je ne suis qu'un vieux pasteur sclérosé, frustré, et jaloux de n'avoir point un aussi brillant ministère de puissance !

Qu'à cela ne tienne, je possède beaucoup plus que ces charlatans de l'Évangile, avec leur gloire, leur prétendue puissance, leurs extraordinaires manifestations, dignes d'un Houdini ou d'un Majax, avec de la poudre d'or, des plumes d'anges, et je ne sais encore quelles autres excentricités.

Oui, je possède bien plus : J'ai ma bonne vieille Bible, dont les pages commencent à se détacher toutes seules, et dont l'enseignement équilibré me permet de faire la différence entre ce qui est spirituel, psychique, ou charnel :

"Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur" (Hébreux 4.12)

La Parole de Dieu, cette épée de l'Esprit (Éph. 6.17), possède un tranchant suffisamment affilé pour partager âme, esprit et corps, c'est-à-dire ce qui est psychique, spirituel ou charnel. Sans elle, il est impossible de faire la différence en se fiant à l'expérience seule, aux manifestations subjectives prétendument spirituelles, ou au simple ressenti humain.

Cela ne veut pas dire que, pour être vraiment spirituel, on ne doive rien ressentir, et qu'il faille rester insensible à tout sentiment. Dieu nous a créés esprit, âme et corps, et il est tout à fait normal que ces trois éléments participent harmonieusement à toute expérience spirituelle authentique. Mais nous devons nous rappeler que ce que nous ressentons ne peut jamais être le garant de l'authenticité de l'expérience. Il ne faut jamais confondre l'effet et la cause. Si, à cause d'un attouchement divin, une personne a ressenti comme un choc électrique, cela ne signifie absolument pas que tout choc électrique est un attouchement divin !

Ne nous laissons pas séduire par les "miroirs aux alouettes" de ces autres évangiles, et n'écoutons pas ceux qui nous disent : "Ne réfléchissez pas, cessez de raisonner, et laissez-vous emporter par la vague de l'Esprit". Où trouve-t-on cela dans le véritable Évangile de Jésus-Christ ? Pas chez l'apôtre Paul, en tous cas :

"Nous vous prions, frères, de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu'on dirait venir de nous" (2 Thessaloniciens 2.1-2)

"Examinez ce qui est agréable au Seigneur" (Éphésiens 5.10)

"Examinez toutes choses; retenez ce qui est bon" (1 Thessaloniciens 5.21)

SOURCE :  http://topchretien.jesus.net/topmessages/view/5126/les-charlatans-de-levangile.html

Article édifiant de Jean Claude Guillaume pour les chrétiens souffrants de maladies graves http://chretiensevangeliquesaquitaine.over-blog.com/article-quand-dieu-choisit-jean-claude-guillaume-1929-2011-113300074.html:  

 

Repost 0

Média Evangélique

 

Animé par Patrice Garriga

Prédicateur de rues et en porte à porte.

Coéquipier avec les pasteurs du désert.

Engagé dans plusieurs associations humanitaires.

contact: patrice33320@gmail.com

Autres sites que j'anime:   

              http://unseulcheminjesus.over-blog.com

http://evangeliser-selon-la-bible.over-blog.com/

    http://sectes-et-mouvements-religieux-en-france.over-blog.com/

http://chretiensevangeliquesaquitaine.over-blog.com/

             

 

 

Rechercher Dans Ce Site

LA BIBLE DIT

Lecture de ce troisième dimanche de l'Avent : Livre de Sophonie 3,14-18. Pousse des cris de joie, fille de Sion ! éclate en ovations, Israël ! Réjouis-toi, tressaille d'allégresse, fille de Jérusalem ! Le Seigneur a écarté tes accusateurs, il a fait rebrousser chemin à ton ennemi. Le roi d'Israël, le Seigneur, est en toi. Tu n'as plus à craindre le malheur. Ce jour-là, on dira à Jérusalem : « Ne crains pas, Sion ! Ne laisse pas tes mains défaillir ! Le Seigneur ton Dieu est en toi, c'est lui, le héros qui apporte le salut. Il aura en toi sa joie et son allégresse, il te renouvellera par son amour ; il dansera pour toi avec des cris de joie, comme aux jours de fête. » J'ai écarté de toi le malheur, pour que tu ne subisses plus l'humiliation. Livre d'Isaïe 12,2.4bcde.5-6. Voici le Dieu qui me sauve : j'ai confiance ; je n'ai plus de crainte, Ma force et mon chant, c'est le Seigneur ; il est pour moi le salut. Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom, Annoncez parmi les peuples ses hauts faits ! Redites-le : « Sublime est son nom ! » Jouez pour le Seigneur ! car il a fait des prodiges que toute la terre connaît. Jubilez, criez de joie, habitants de Sion, car il est grand au milieu de toi, le Saint d'Israël ! Lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens 4,4-7. Frères, soyez toujours dans la joie du Seigneur ; laissez-moi vous le redire ; soyez dans la joie. Que votre sérénité soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche. Ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, dans l'action de grâce priez et suppliez pour faire connaître à Dieu vos demandes. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu'on peut imaginer, gardera votre cœur et votre intelligence dans le Christ Jésus. Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 3,10-18. Les foules qui venaient se faire baptiser par Jean lui demandaient : « Que devons-nous faire ? » Jean leur répondait : « Celui qui a deux vêtements, qu'il partage avec celui qui n'en a pas ; et celui qui a de quoi manger, qu'il fasse de même ! » Des publicains (collecteurs d'impôts) vinrent aussi se faire baptiser et lui dirent : « Maître, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « N'exigez rien de plus que ce qui vous est fixé. » A leur tour, des soldats lui demandaient : « Et nous, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : « Ne faites ni violence ni tort à personne ; et contentez-vous de votre solde. » Or, le peuple était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n'était pas le Messie. Jean s'adressa alors à tous : « Moi, je vous baptise avec de l'eau ; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de défaire la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l'Esprit Saint et dans le feu. Il tient à la main la pelle à vanner pour nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier ; quant à la paille, il la brûlera dans un feu qui ne s'éteint pas. » Par ces exhortations et bien d'autres encore, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.

NUMEROS D'URGENCE

NUMEROS D'URGENCE ,que faire quand? .....
 http://jesus-sauve-aujourd-hui.over-blog.com/article-24540246.html   
EUTHANASIE,AVORTEMENT?un médecin vous répond.
  http://jesus-sauve-aujourd-hui.over-blog.com/article-26509553.html     
ANNUAIRE DES EGLISES EVANGELIQUES DE FRANCE
  http://www.eglises.org/        
COURS BIBLIQUES PAR INTERNET 
http://www.info-bible.org/cinq/